Charlotte de Bouteiller
Hypnothérapeute et micronutritionniste à Choisy-le-Roi

Parce qu’une belle peau et un corps en pleine forme dépendent d’un bon équilibre, voici comment dorloter votre écosystème cutané et retardé le vieillissement

Well Being

Qu’est-ce que le PH de la peau ?

Le potentiel Hydrogène (pH), mesure l’acidité ou l’alcalinité d’une solution sur une échelle de 0 à 14, 7 étant la valeur de l’eau, c’est la valeur neutre. Les valeurs allant de 0 à 7 sont considérées comme acides, celles allant de 7 à 14 sont considérées comme basiques ou alcalines.
La peau possède son pH. Une peau normale a un pH légèrement acide, entre 4,5 et 5. Selon l’âge, le sexe, les zones de la peau et certains facteurs externes, la valeur du pH de la peau peut sensiblement varier. Par exemple, la peau des nourrissons possède un pH de 7 (soit neutre), tandis que la peau des adolescents, plutôt grasse et acnéique, a un pH plus alcalin. En principe, le corps maintient l’équilibre naturellement, mais le stress, des soins inadaptés ou décapants, la pollution, une alimentation trop riche en protéines animales et en sucres contribuent à acidifier la peau et l’organisme en modifiant la flore bactérienne, du microbiote et par la même occasion celui de la peau.


La peau se divise en deux parties : le derme et l’épiderme. La couche cornée, la partie la plus superficielle de l’épiderme, est recouverte par un film protecteur, le film hydrolipidique, mélange d’eau et de lipides. Il renferme le microbiote cutané et défend la peau des agressions extérieures. C’est sa constitution qui donne la valeur du pH de la peau. La peau est naturellement acide et doit le rester, mais si on l’agresse avec des détergents ou un savon classique au pH très basique de 9 à 11, rien ne va plus.

En fonction d’un pH trop acide ou trop alcalin, la peau peut devenir plus grasse, plus sèche, plus sensible ou déshydratée, et des rougeurs, irritations, gerçures, boutons ou encore des dermatites peuvent apparaître.

Comment mesurer le pH de la peau ?

Sur un visage soigneusement nettoyé après 30 mn afin pour que la peau se rééquilibre. Appliquez un premier mouchoir en papier ou un papier de soie sur la zone T de votre visage (front-nez-menton) et un deuxième sur une joue pendant quelques secondes, afin que chaque feuille s’imprègne du film hydrolipidique. Maintenant, analysez les résultats :

● les deux mouchoirs ont des marques : vous avez une peau grasse et un pH alcalin, supérieur à 6.
● le mouchoir de la zone T a quelques marques, mais pas celui de la joue : vous avez une peau normale à mixte et un pH dit normal pour la peau, soit de 5.
● les deux mouchoirs n’ont aucune marque : vous avez la peau sèche et un pH très acide, inférieur à 4,5.

L’hygiène du corps

Rien de plus important que l’exercice physique, cela ne veut pas dire sport obligatoirement, on sait par exemple que le jardinage est un bon exercice physique, la marche (on est pas obligé de courir), le yoga… , il faut trouver l’exercice qui nous correspond. Cela permet de conserver une bonne musculature et de détoxifier le corps. De plus l’exercice physique libère de la dopamine, l’hormone du bonheur et permet une meilleure qualité de sommeil, une meilleure circulation de l’énergie et un meilleur moral, sans parler de tous les autres bénéfices. Beaucoup de maladies neurodégénératives sont dues à un manque d’élimination des déchets, dans le corps mais également dans le cerveau. Etre en connexion avec la nature, « se nettoyer la tête ou vider son cerveau » expressions populaires nous démontrent la nécessité d’évacuer ses déchets de notre organisme et l’exercice physique est le meilleur moyen. La respiration est alors différente, plus consciente, plus profonde et non plus automatique.

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/senior/sport-les-bienfaits-de-la-marche-sur-la-sante-physique-et-mentale_4300639.html?fbclid=IwAR3K0c2BfG7rujlHBiN1m6WntlOIc_FMO8OJzrKG9cTlnB1f6OkcGc16x0w#xtor=CS2-765-[facebook]-

 

Etre en pleine forme, c’est également gagner une belle peau, il faut donc éviter les sources de stress qui contribuent à acidifier l’organisme et la peau. Lors de la digestion, les aliments libèrent dans l’organisme des substances soit acidifiantes soit alcalinisantes. Or, avec le stress, la malbouffe et la sédentarité, on souffre en permanence d’un excès d’acidité. Cette acidose crée un terrain inflammatoire chronique qui, au fil du temps, génère quantité de troubles plus ou moins bénins et nous font vieillir en accéléré. Pour rétablir l’équilibre, l’organisme puise alors dans ses réserves des molécules neutralisantes, comme le calcium et le magnésium des os et des dents ou le potassium des muscles, entraînant un risque de déminéralisation, voire d’ostéoporose. Il faut donc avoir une alimentation équilibrée et saine (confère articles nutrition) et s’hydrater en moyenne 1,5 L d’eau par jour.

 

Pour conserver une peau soyeuse, il est également important de l’exfolier comme au hammam, une fois par semaine dans sa douche avec ou sans savon noir, car se frictionner avec le bon gant (on en trouve sur internet) permet également une meilleure circulation du sang et une meilleure régénération des tissus. Notre peau est l’organe barrière la plus importante, il est impératif de bien l’entretenir au-delà de l’apparence physique. On peut se frictionner assez fort, car on ne l’abime pas, au contraire elle se régénère plus vite et retrouve souplesse et douceur.

 

Se laver avec ou sans savon ? Il est certain que le savon dessèche la peau (pH entre 9 et 11) aussi lorsque l’on a la peau sèche mieux vaut opter pour une huile lavante au PH 5 (physiologique ou neutre selon sa peau), il y a le choix en parapharmacie. Le savon enlève la couche lipidique naturelle qui provoque le dessèchement c’est alors la porte ouverte aux crèmes corporelles, qui ne remplaceront jamais la couche lipidique naturelle de la peau. Il est utile de protéger au maximum cette couche et il n’est pas utile d’utiliser des produits lavants tous les jours sur tout le corps.

Le visage, le cou et le décolleté

Le visage, le cou et le décolleté vieillissent de même et de deux façons différentes. Tout d’abord ce sont les rides ! Qu’est-ce qui les provoquent ? au-delà du langage scientifique ou pire du langage marketing, les rides sont provoquées dans un premier temps par une perte progressive de l’hydratation, plus on avance en âge et plus la peau se déshydrate, car elle retient de moins en moins l’eau par affaissement des cellules. Par comparaison vous pouvez regarder une pomme cueillie qui a une peau tendue et une pomme qui séjourne plusieurs jours, semaines et mois, vous verrez qu’au fil du temps elle se rident de plus en plus, même si on la passe sous l’eau tous les jours, cela n’empêchera jamais qu’elle continue à se flétrir. Il en est de même pour notre peau et comme la pomme exposée à l’air, la peau de notre corps en comparaison vieillit moins, car on vit en principe habiller la plus grande partie du temps et est moins exposée à l’air.

 

La deuxième phase est la perte d’élasticité, le visage s’affaisse et la peau est moins tonique. C’est due à la diminution du renouvellement cellulaire, en vieillissant ce renouvellement se fait de moins en moins rapidement. On produit moins de collagène et moins d’acide hyaluronique. Cet état des lieux fait, comment s’entretenir pour ralentir ce vieillissement et conserver le plus longtemps une belle peau ?

Le mensonge des cosmétiques

Depuis l’arrivée de la cosmétique et de la publicité et surtout depuis le 20e siècle, tous les ans, on nous vente la crème miracle qui fait rajeunir avec chaque fois une formule issue des recherches novatrices etc. Nous le valons bien…

Aucune crème au monde ne le fera jamais. Les crèmes cosmétiques ne franchissent pas la couche profonde (derme) qui est un bouclier contre toutes les attaquent extérieures. Il faudrait piquer profondément la couche cornée (épiderme) pour regonfler le derme pour des résultats plus ou moins éphémères, ce que font toutes les injections de toxine botulique et injections d’acide Hyaluronique. Alors qu’elle solution, non pour rajeunir car c’est du domaine du chirurgien plasticien, mais continuer à avoir une belle peau saine et retarder son vieillissement. C’est un traitement quotidien en 2 phases distinctes.

 

Mais tout d’abord un premier point inutile de se démaquiller avec des produits spécifiques, ils ne font qu’encrasser la peau, il coûte cher et empêche la peau d’exfolier si nécessaire.

L’huile lavante ou un savon au PH neutre est bien suffisant et débouche bien les pores qui peuvent s’encrasser par la pollution, mais aussi les excès de crèmes. Par contre lorsque l’on a juste besoin de se rafraichir une eau micellaire hydratante ou un brumisateur d’eau minérale est tout indiqué.

 

La première phase est de stimuler le derme celui qui fait bouclier, et qui est aussi la couche de soutien de l’épiderme (couche au-dessus). Un derme en meilleure forme permet à l’épiderme d’être également en meilleure forme. Moins de rides, moins de perte d’élasticité.

Pour cela seul les compléments alimentaires sont efficaces, car en vieillissant on synthétise beaucoup moins bien les nutriments, il faut donc prendre des compléments spécifiques pour aider notre peau à mieux se régénérer, selon l’âge car les hormones jouent aussi un rôle important sur la qualité de notre peau. La palette d’hormones naturelles est étendue et sans effets secondaires. Il faudra aussi stimuler la production de collagène et celle d’acide hyaluronique.

Toute proportion gardée les crèmes cosmétiques, sont efficaces à condition de bien les choisir

La deuxième phase est la couche supérieure (épiderme) et les crèmes cosmétiques sont utiles. Cependant sachez qu’en moyenne il faut en changer tous les deux où trois mois pour une meilleure efficacité. Leur composition n’étant pas identiques elles stimuleront mieux l’épiderme provoquant moins de carence dans le système complexe de la régénération de la peau. Pas n’importent lesquelles. Vous l’avez compris il faut tout d’abord s’occuper de l’hydratation, si le derme est stimulé, l’hydratation avec la crème tiendra plus longtemps, car en moyenne l’efficacité d’une crème cosmétique est de 2 heures. Il faudrait donc se tartiner toutes les 2h pour une efficacité relative. Il vaut mieux miser sur les crèmes très hydratantes en évitant le plus possible trop de produits chimiques dans la crème. Ces derniers sont employés pour gonfler rapidement l’épiderme, ils n’ont aucun effet réparateur à long terme. On préférera des produits naturels et contenant de la vitamine C, en vieillissant on la synthétise de moins en moins bien, ors elle est une source de régénération de la peau et permet une meilleure hydratation. Avec des ingrédients comme l’Aloe Vera, ou huile de jojoba par exemple. Des produits de plus en plus innovants existent en parapharmacie et sont souvent meilleurs sur le long terme que les grandes marques de cosmétiques à grands renforts de publicité. Bien entendu avoir des produits bio si possible est de toute façon bénéfique puisqu’ils contiennent très peu de résidus de pollution, notre peau étant déjà agressée par elle, inutile d’en rajouter une couche avec les crèmes cosmétiques.

 

Pour la perte d’élasticité, la solution proposée sont des lasers de remodelage ou CO2, là encore les résultats sont relativement éphémères et coûtent fort chers comme les injections. Car oui, si l’on ne change pas ses pratiques et que l’on ne nourrit pas sa peau de l’intérieur, les résultats seront limités aussi bien pour les injections et le laser il faut un budget conséquent. On peut par contre ajouter en plus de la crème ou sérum hydratant, une crème avec des huiles essentielles qui vont stimuler l’élasticité pour lutter contre le relâchement tissulaire, mais aussi de l’acide hyaluronique et du collagène.

Ainsi qu’une méthode appropriée pour faire pénétrer ces crèmes, le massage est très important car il stimule les muscles faciaux ceux du cou. Le yoga du visage en est un bon exemple et donne de bons résultats, ce sont des gestes qui vont stimuler l’élasticité de la peau et la tonifier, ainsi que les pincements de jacquet après avoir étalé la crème, il stimule la circulation sanguine et permettent une meilleure pénétration de la crème.

 

A partir de ces principes de base on peut se faire une routine quotidienne qui ne prend pas plus de temps et qui intègre parfaitement la sensation se chouchouter avec délice pour le plus grand plaisir de conserver plus longtemps une peau fraiche et douce.

 

Note : une nouvelle marque de cosmétique naturelle vient de faire son apparition sur le marché, à base de fleurs et d’huiles fermentées. Le principe est astucieux si la flore de la peau fonctionne comme celle de nos intestins, car on sait que la fermentation démultiplie les bienfaits de tous les végétaux en leur apportant de précieux probiotiques. Je trouve l’idée excellente je n’ai cependant pas encore testé et je peux donc la recommander.

Les mains

Elles vieillissent par déshydratation et par l’apparition des taches brunes. Elles sont souvent négligées à tort, il leur faut le même traitement que pour le visage, le cou et le décolleté, et une bonne crème hydratante si possible enrichie en vitamine C tout au long de la journée.

On se lave fréquemment les mains surtout en ce moment et si on utilise du gel hydro-alcoolique ce dernier les dessèche plus rapidement encore.

La peau des mains n’a pas le temps de fabriquer cette même couche lipidique qui part à chaque lavage des mains, d’autant qu’on y ajoute du savon. C’est également la raison pour laquelle lorsque l’on teste du maquillage sur le dos de la main, il part difficilement.

Les pores de la peau eux sont plus serrés fort heureusement, ce qui les protège.

C’est aussi la raison pour laquelle on doit impérativement s’en occuper très tôt pour avoir de belles mains.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Membre du SNH Simplébo.

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.